BISO, 2e édition : Indépendance Dougnon remporte le prix Cuperior Collection


La jeune sculptrice malienne Indépendance Dougnon a remporté le prix Cuperior Collection de la 2e édition de la Biennale internationale de sculpture Ouagadougou (BISO). Le 1er prix BISO 2021 a été décerné au Mauritanien Oumar Ball.

Le jury de la 2e édition de la Biennale internationale de sculpture Ouagadougou (BISO), composé de fins connaisseurs de l’art contemporain, dont le célèbre peintre malien Abdoulaye Konaté, a primé 7 artistes sur les 18 artistes venus du Burkina Faso et du monde entier. Parmi eux figure le porte-étendard malien, Indépendance Dougnon, qui a remporté le prix Cuperior Collection, synonyme du 3e prix doté d’une enveloppe de 1000 euros avec sa création intitulée Destinée.

Pour explorer le thème de cette 2e édition, « L’Aventure ambiguë », inspiré du titre du classique de l’écrivain sénégalais Cheikh Hamidou Kane, Indépendance Dougnon à travers son œuvre Destinée a tout simplement interrogé la complexité humaine. Son personnage pensif se tient debout à la croisée de deux chemins : entre le passé et le futur, il semble s’interroger sur ses choix ainsi que les décisions qu’il est appelé à prendre afin de mieux se projeter dans le futur.

Destinée peut symboliser la somme des interrogations auxquelles l’être humain est confronté. Des interrogations dont la réponse lui permet de mieux se construire. Et pour interroger cette complexité humaine, Indépendance Dougnon n’a eu besoin que de fils de fer, de rubans de couture, de plâtre et de créativité.

Précisons que les œuvres des artistes de cette 2e édition de la BISO sont exposées à l’Institut français de Ouagadougou jusqu’au 6 novembre 2021.   

Yousouf Koné

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article