Exposition d’art : La galerie Medina rend hommage à Amsyl


Le vernissage de l’exposition en hommage à l’artiste plasticien malien Amara Sylla, décédé en décembre 2020, a eu lieu le 12 juin 2021 à la galerie Medina. Un moment d’émotion pour la famille, les amis et les collaborateurs de l’illustre disparu.

Environ 7 mois après sa disparition, famille, amis et collaborateurs de l’artiste Amara Sylla alias Amsyl (décédé le 6 décembre 2020) se retrouvaient samedi 12 juin dernier à la galerie Medina pour rendre un vibrant hommage à l’artiste. Un moment  riche en émotion et en témoignage en souvenir d’un artiste « iconoclaste» dont les qualificatifs, plus émouvants les uns que les autres se sont égrenés au cours du vernissage de l’exposition.     

« C’est un grand honneur pour nous de voir un si bel hommage rendu à notre défunt père. Pour Amsyl l’art peut représenter tout. Nous sommes fiers du papa et de l’artiste qu’était Amsyl. Merci à la galerie pour cette considération à l’endroit de notre défunt père» a déclaré Mamadu Sylla, fils d’Amara Sylla. « Amsyl était à la fois un esthète et un bohème ; Amsyl est incomparable et inégalable… »,   dit ensuite son neveu Siratigui Diarra.  

Né le 7 mars 1951 à Bamako, Amara Sylla est un ancien photograveur et imprimeur devenu artiste peintre et sculpteur. Grâce à sa passion et son immense talent, Amara Sylla avait fait de la multiplication des supports de l’impression un atout pour mieux exprimer aussi son immense talent d’artiste peintre-designer-sculpteur. «Je peins et sculpte les problèmes de la vie, l’harmonie dans les relations humaines et dans la nature» avait confié Amsyl au quotidien national l’Essor

 Dans la valse des témoignages teintés de reconnaissance, mais aussi d’amertume, Oumar  Kamara Ka, artiste peintre, ami et proche collaborateur d’Amsyl dira à son tour : « Amara Sylla était un artiste d’une grande sensibilité poétique. Ce qui fut sa force, c’est cette joie et cette ferveur de vivre, cette énergie jubilatoire qu’il cherchera à communiquer dans ses œuvres. Il était en quête perpétuelle de nouvelles aventures en art, aussi bien en termes d’adaptation, à sa création, d’espaces nouveaux et de matériaux nouveaux, que d’ingéniosité picturale. Il donnait l’impression de  broyer et de mélanger ses propres couleurs. Cette audace lui donnait incontestablement l’entière liberté de création, libérée de toutes contraintes académiques ».

Pour l’artiste peintre et designer, Mamadou Diané, du point de vue humain, Amsyl était un être complet. Il était selon lui un homme énigmatique, un homme plein d’humour. Il reconnaît qu’Amsyl était un excellent artiste, exubérant, mais très inventif.

« Cette exposition est une initiative de M. Lassana Igo Diarra pour rendre hommage à un grand artiste pour qui nous avons beaucoup d’estime. Nous invitons le public à venir découvrir quel artiste était Amsyl à travers ses œuvres exposées à la galerie Medina. Il y’a une trentaine d’œuvres même des œuvres inédites de l’artiste qui y sont exposées» nous propose Penda Mobibo Kéita l’assistante de Lassana Igo Diarra, directeur de la galerie Medina.

L’éclat de cette cérémonie de vernissage a été rehaussé par la remise surprise d’un portrait de l’artiste à sa famille. Ledit portrait réalisé en noir et blanc est l’œuvre de Mahamane Wahidié, un étudiant malien du Togo.      

Youssouf Koné  

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article