Rentrée Littéraire du Mali 2022 - Café littéraire : Saisons des migrations, saisons du racisme


Rentrée Littéraire du Mali 2022 - Café littéraire : Saisons des migrations, saisons du racisme
La 14e édition de la rentrée littéraire du Mali bat son plein avec un programme riche en partage et en découvertes. Dans cette continuité, le mercredi 11 mai 2022, l’espace culturel La Gare a abrité un café littéraire autour du thème « Saisons des migrations, saisons du racisme ».
La recherche de l’eldorado constitue aujourd’hui une grande question existentielle. Hommes et femmes, surtout en Afrique, chacun veut partir de l’autre côté en espérant une vie meilleure. Si l’on ne peut empêcher cet exode plein d’incertitudes et de conséquences, il est nécessaire que les uns et les autres comprennent que revenir servir n’est pas oublié. « Le plaisir de partir réside dans le retour, pourquoi pas partir, apprendre et revenir servir ? On a besoin de nos intellectuels ici en Afrique », a expliqué Mme Kadiatou BA, l’auteur de Les Expériences d’une première sortie.
Les écrivains ou les romanciers ne sont pas les seuls à s’intéresser aux questions liées à la migration et au racisme. Les anthropologues, et aussi les chercheurs, s’y intéressent en menant des recherches complémentaires des réflexions des romanciers dont on peut s’inspirer. Dans leur recherche, la plupart du temps, ils abordent : « les problèmes d’identités, les questions sur comment le racisme est né et pourquoi, des questions sur la migration, notamment : qu’est-ce qui amène les jeunes à traverser l’océan pour réaliser un rêve, un imaginaire migratoire ? » a laissé entendre M. Laurent Vidal, l’auteur de Si Belle en Miroir.
Les décideurs politiques doivent tenir compte de l’avis des écrivains et des chercheurs au sujet de la migration. Ainsi, chacun pourrait sortir gagnant. « Parfois, les chercheurs ont du mal à être écoutés, car les décideurs politiques ont leur propre raisonnement sur ce qui doit être une politique migratoire, s’il faut fermer les frontières ou pas… » explique M. Laurent Vidal.
Sur la question du racisme, Mme Kadiatou BA n’a pas caché le fait qu’elle le déteste, car selon elle, « on a de la chance d’être différent. Notre diversité doit être un atout, une force à exploiter. On doit mettre de côté nos différends et travailler avec ce que nous avons en commun. Nous avons le même sang rouge qui coule dans nos veines ».
Notons que cette table ronde autour de « Saisons des migrations, saisons du racisme » dans le cadre de la 14e édition de la rentrée littéraire du Mali a eu lieu en mode hybride. M. Khalil DIALLO, l’auteur de L’Odyssée des oubliés, et Mme Aïcha YATABARY, l’auteur de Le Banquet des cantatrices, y ont pris part à travers Google Meet.
Korotoumou DJILLA
Joliba FM/TV News
15
2 partages
J’aime
Commenter
Partager

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article