Sénégal : un maître coranique soupçonné de viol de 27 écolières


Un maître coranique sénégalais soupçonné d'avoir violé 27 de ses écolières à Touba a été arrêté lundi dans cette ville du centre du pays après plusieurs semaines de fuite, ont indiqué de sources locales.


Le violeur présumé "a été arrêté aujourd'hui (lundi, ndlr) après s'être présenté lui-même à la police. Après un interrogatoire, il a été mis à la disposition de la gendarmerie. Il était en cavale" depuis plusieurs semaines, a dit un responsable de la police de Touba, une ville considérée comme sainte par les mourides, une importante confrérie religieuse musulmane au Sénégal.


Le maître coranique, dont l'âge n'a pas été indiqué, avait disparu depuis que l'affaire a éclaté au cours du premier trimestre à la suite d'une plainte de victimes qui ont produit des certificats médicaux, a dit le responsable.
Il est accusé d'avoir violé 27 élèves dans son école à Touba. Les agressions présumées se seraient étalées dans le temps ; aucune expression sur l'âge des victimes.


L'affaire a éclaté quand une des filles a refusé de retourner à l'école parce que le maître coranique "entretenait avec elle et toutes les autres filles des rapports sexuels", a écrit le quotidien "le Jour" le 31 mai. Cette affaire coïncide, à quelques jours près, avec le verdict rendu la semaine passée contre l'opposant Ousmane Sonko, accusé d'avoir violé une employée d'un salon de beauté à Dakar. M. Sonko a finalement été acquitté des accusations de viol, mais condamné à deux ans de prison ferme pour avoir poussé la jeune femme à des atteintes aux bonnes mœurs.

L'affaire a défrayé la chronique pendant deux ans. Mais la question des violences sexuelles a été reléguée au second plan, tant le dossier a été politisé.

Il faut noter que le Parlement sénégalais a criminalisé le viol en 2020.

www.jolibafm.com

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article